L'Australie, entre contraste et étonnement

Contraste avec l'Europe, très certainement, mais surtout le plus étonnant, contraste dans un même lieu.

Tout d'abord les choses différentes par rapport plus particulièrement à la France. Il y en a un certain nombre et je vais probablement en oublier, mais elles seront rajoutées par la suite. On a déjà, comme au Royaume-Uni, la conduite à gauche. Oui! Et ce n'est pas évident au début. Mais avec l'utilisation du vélo, on s'y fait assez rapidement. Ensuite vient la circulation dans Melbourne et plus particulièrement aux carrefours, avec les Trams. Je n'avais jamais vu ça, c'est vraiment étonnant. C'est dommage que je ne puisse pas pour le moment vous montrer une séquence vidéo. Je vais quand même essayer de l'expliquer rapidement. On circule à gauche, on a donc la voie de Tram à droite (elle se trouve au milieu de la rue comme à Strasbourg, le plus souvent). Mais si on veut tourner à droite, on ne peut pas s'arrêter au milieu de la voie de Tram si d'autres voitures viennent en face car les Tram, qui ont également le feu vert, ne pourraient pas passer. Donc ils ont trouvé un moyen. Les automobilistes qui veulent tourner à droite se mettent sur la voie de gauche et se positionnent au carrefour, à gauche de la voie de gauche. Une fois que le feu passe au rouge, ils peuvent donc s'engager dans la rue à droite. Et cela rapidement car le feu devient vert dans la rue perpendiculaire. Ce n'est pas facile à expliquer, mais j'espère que vous avez un peu compris. Sinon venez à Melbourne (car c'est une exclusivité du centre de Melbourne), et vous verrez vous-même. Autre chose du côté circulation. Quand on fait du vélo, le casque est obligatoire. Mais ce n'est vraiment pas pratique, et imaginez quand il fait très chaud. Ce ne sont pas les aérations qui font quelque chose.

 

Dans la ville, d'autres spécificités sont frappantes. Par exemple, la présence côte à côte d'anciens et de nouveaux bâtiments. C'est vraiment frappant, surtout avec les églises, nombreuses dans le centre ville. Les grands buildings ne sont présents quasiment qu'en centre ville, tout autour, ce sont de nombreux parcs et un alignement de pavillons individuels, qui pour la majorité sont anciens (datent probablement du XIXe siècle). De plus, vu les conditions climatiques de la région, ils ne connaissent pas l'isolation thermique. Ensuite, au niveau du shopping, on peut faire ses courses 24H/24 et 7J/7 sans problème. Il y a des magasins ouverts tout le temps (petits magasins d'alimentation ou petits supermarchés). Mais ne cherchez pas les grandes surfaces comme en France, où l'on trouve tout ce qu'on veut, de l'alimentation à l'électroménager en passant par l'habillement et l'hi-fi, vidéo, informatique. Ce sont des supermarchés avec alimentation, produits d'entretien, produits de toilettes et quelques ustensiles de cuisine ou de bureau, mais rien de plus. Pour les autres choses, il y a des magasins spécialisés dans des domaines bien précis. Seul un très grand magasin, étendu sur plusieurs étages et plusieurs buildings propose des produits très variés dans tous les domaines. Forcement il se trouve au centre ville, et il est également ouvert tous les jours, mais quand même pas la nuit. Les magasins en général, ferment à 6h00 de l'après-midi au plus tard. Donc difficile d'aller faire quelques achats bien précis après le boulot. Donc, c'est soit le week-end, soit la prise d'une heure ou deux dans la journée pour pouvoir y aller.

 

 

Saint Michael uniting

anciennes maisons devant les façades vitrées et brillantes des nouveaux buildings

Armouny bar <----------> Saint Augustine church <----------> Scott's church

Du coté de l'alimentation et des restaurants, l'étonnement est également au rendez-vous. Tout d'abord pour la vente d'alcool, elle est très réglementée et donc tu dois te rendre dans les quelques magasins spécialisés dans la vente d'alcool pour pouvoir en acheter. Mais je vous rassure, ils sont ouverts relativement tard. D'autant plus que peu de restaurants possèdent une licence pour vendre de l'alcool. C'est donc le système BYO (Bring Your Own, pour les français qui n'y comprennent rien à l'anglais, ça signifie "Prenez Votre Propre Boisson", sous entendu alcool). Essayer de faire ça en France, je ne vous raconte pas la tête du restaurateur, et je ne pense pas que vous puissiez rester longtemps à table. Donc vraiment très étonnant quand on ne connaît pas le principe. Coté achat alimentaire, on ne trouve quasiment que des produits fat free et high fibre. C'est la guerre aux graisses et la course aux fibres. Ça me plaît plutôt bien.


Deux autres choses. La première est que si vous voulez un chien en Australie, il vous est nécessaire d'avoir une licence. Eh oui, et c'est comme certains disent au labo : il y a des licences pour tout, je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas de licence pour avoir des enfants (en pensant que certaines personnes en ont mais ne leur donnent pas une bonne éducation ou ne s'en occupent pas vraiment). Et la deuxième est du côté télévisuel. Tout le monde se plaint en France d'avoir une pub de 5 minutes qui est en plein milieu du film, et qu'en général, il y a trop de publicité. Venez en Australie et vous serez contents quand vous rentrerez en France. Ici, c'est une moyenne d'une plage publicitaire toutes les 15 à 30 minutes grand maximum, quel que soit le programme. Que vous regardiez un feuilleton, une émission quelconque ou même les informations, tout est coupé pas la pub. Et je ne vous raconte pas pour les films, c'est une horreur. Par film, c'est une moyenne de 7 pubs et je ne grossis pas le chiffre, c'est véridique. Et la durée est comparable aux pubs Françaises, soit environ 4 à 5 minutes.

Voilà donc un petit tour d'horizon des choses étonnantes que j'ai pu rencontrer pour le moment. Mais ce n'est pas une critique de l'Australie. C'est un pays magnifique, et même les grandes villes sont agréables à vivre, même pour moi qui préfère grandement la campagne. Ça vient du fait de l'absence de building, que dans chaque rue, il y a de nombreux arbres (galère pour prendre certaines photos...) et également la présence d'une multitude de parcs à travers la ville rendent la vie plus paisible et moins stressante que dans les grandes villes (et même les plus petites) Françaises et plus globalement Européennes. Le climat vient compléter cette ambiance, avec ses journées fréquemment ensoleillées.

Par contre, Le climat de Melbourne possède une caractéristique propre qu'on ne rencontre pas ailleurs, au moins en Australie, c'est que le temps change à une vitesse phénoménale. En effet, lorsque je suis arrivé, il faisait 37°C et la température s'est maintenue une semaine, mais ensuite, du jour au lendemain, on peut passer de plus de 30°C à moins de 20°C. C'est vraiment une sensation de fraîcheur qu'on a. Et ça se reproduit relativement régulièrement. Le problème est que les températures ne remontent pas aussi vite qu'elles chutent. Et il y a souvent beaucoup de vent, agréable par beau temps, infernal quand il fait frais et totalement épuisant quand on est à vélo et de face.

Retour à la page d'accueil

Australie, bonjour me voilà

La faune et la flore, un paradis sous le soleil